Pour inaugurer notre nouveau site internet, j’ai choisi de le relier à une date anniversaire dont la thématique me tient à cœur. Un domaine dans lequel je m’investis depuis longtemps à travers mes différentes responsabilités politiques.

16 février 1995, 16 février 2018. Voici 23 ans que le protocole de Kyoto est entré en vigueur. Cet accord international visant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre est venu s’ajouter à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques dont les pays participants se rencontrent une fois par an depuis cette date. Sa ratification a donné naissance à de nombreux dispositifs.
Le constat qu’il pose a malheureusement parfois aussi été remis en cause. Mais à n’en pas douter, c’est bien le protocole de Kyoto qui a permis de mettre sur la table à la fois des inquiétudes, une préoccupation pour demain et surtout des champs possibles d’actions.
Initiatives, créativité, échanges et rencontres, de part et d’autre du territoire, ont vu le jour. J’ai eu l’occasion de découvrir une mobilisation, des projets qui concourent à faire de notre monde de demain un pôle d’équilibre où se conjuguent dimensions économiques, sociales et environnementales.
Des exigences qui doivent se penser ensemble, à toutes les échelles et quels que soient les périmètres de réflexion et d’action, car c’est de l’intelligence collective que naîtront les idées innovantes qui prépareront au mieux l’avenir.