Jeudi 6 septembre, direction Toul pour visiter la centrale électrique à cycle combiné au gaz naturel Celest. A la pointe de la technologie sa mission est la production d’électricité lors des pics de consommation.

13 unités en France se partagent ce marché, dont 2 appartiennent au groupe Celest, 2e producteur d’électricité non-historique en France.
Les 2 installations bénéficient de la technologie Siemens permettant notamment de piloter l’installation par seulement 2 personnes. 35 personnes travaillent sur le site, à l’ère du digital, elles sont formées entre autres à l’utilisation d’un casque de réalité augmentée DAQRI.

Element essentiel du système électrique français, entre le nucléaire et les énergie renouvelables, la centrale est une véritable Formule 1, capable de faire passer sa production de 0 à 400 MW/h en 30 min, et ainsi couvrir les besoins de 400 000 foyers.

Elle fait partie des sites industriels suivis par l’agence de la qualité de l’air ATMO Grand Est.