13 MARS 2017

Renault Sovab à Batilly, une belle leçon d’optimisme.

Des unes alarmistes de quotidiens aux titres pessimistes des journaux télévisés, l’espace médiatique semble faire la part belle aux annonceurs de mauvaises nouvelles. La France ? Un pays en déclin. La Lorraine ? Une terre sinistrée. Les français ? Des râleurs. Les lorrains ? Des déprimés…

Et si l’on portait sur l’avenir un autre regard ? Un regard teinté d’optimisme, qui met en relief à de belles réussites. Il ne s’agit pas d’enjoliver la réalité mais d’en détacher les forces saillantes.  Ces forces qui mettent leur énergie et leur créativité au service de l’économie, participant au rayonnement et à l’attractivité de nos territoires.

Parce qu’il faut savoir mettre sous la lumière de l’actualité ces femmes et ces hommes qui s’activent pour faire aboutir leurs projets et initiatives ; là où les entreprises font le pari de l’avenir pour les générations futures ! Nombreux sont les exemples qui nous donnent des raisons d’espérer parce qu’ils agissent pour le travail et l’emploi, en développant la formation et l’innovation.

La réussite de l’usine Renault SOVAB à Batilly, qui a reçu la visite du Premier ministre Bernard CAZENEUVE le 6 mars dernier, en est un exemple. Imaginée à la fin des années -70 comme solution de transition de notre politique industrielle - sidérurgie/automobile – cette usine est aujourd’hui, avec 2800 collaborateurs, le 1er employeur privé du département. Il est aussi le site industriel qui produit le plus grand nombre de véhicules utilitaires au monde (+ de 50 véhicules/pers et /an). A l’heure où certains évoquent la « fin du travail », détruit par la robotique et la digitalisation de l’économie, Renault SOVAB prouve, au contraire, qu’une voie d’équilibre peut être trouvée en veillant autant à la formation des Hommes qu’à la modernisation de l’outil de production.

C’est ainsi que l’entreprise a financé 27 000 heures de formations en 2016, un investissement résolument tourné vers la qualification, permettant de lutter contre les délocalisations. En faisant ce pari de l’excellence, Renault fait également le pari de l’avenir, comme en témoigne la production en série d’ici fin 2017 du premier véhicule utilitaire électrique.

Dans ces conditions, le site de Batilly est désormais lancé dans une dynamique enviable, prouvant qu’une vision tournée vers la modernité peut et doit s’accompagner avec le développement de la ressource humaine. Sachons tirer profit de ces exemples de réussite dans nos territoires, souvent méconnus. Inscrivons-nous dans le sillage qu’ils ont emprunté. Forçons-nous à plus d’imagination, de créativité, en sortant des sentiers battus, en expérimentant, afin de se donner les chances de réussir.

Alors oui, grâce à notre capacité collective de proposer des solutions nouvelles, nous pouvons regarder l’avenir avec plus d’optimisme ; à l’image des solutions qui émergent dans l’industrie automobile, aussi bien en termes d’innovations technologiques qu’en organisation du travail, comme nous le montre l’expérience de Smart, là-encore, un autre exemple de réussite sur notre territoire.

  • Galerie d'images
JoomShaper