Vendredi 4 mai, séance de travail à l’Etat-major du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), aux côtés d’autres collègues parlementaires, à l’invitation du Président Brunner et du Colonel Petitpoisson, commandant le SDIS.

Le déploiement de 69 casernes sur le département assure une très bonne « couverture » territoriale que renforce le maillage intelligent des unités de première intervention.

Tout en rappelant la singularité de l’organisation des services de secours en France – qui comptent près de 80 % de volontaires et peuvent s’appuyer efficacement sur le vivier que représente les Jeunes Sapeurs Pompiers – le Colonel Petitpoisson a pointé les difficultés rencontrées en Meurthe-et-Moselle, pour recruter des pompiers professionnels, et auxquelles il convient de remédier à l’avenir.

La différence de statut entre les personnels engagés au sein des unités de sapeurs pompiers fait actuellement l’objet de réflexions menées à l’échelon national pour continuer à conjuguer performance des interventions et satisfaction des usagers comme des personnels exerçant leur mission de service public.