Filtrer les éléments par date : février 2017

A l’invitation de Christian GUIRLINGER, Maire de Friauville, Président du syndicat des eaux du Soiron, Jean-François HUSSON s’est rendu mardi 14 février à la réunion qu’il organisait sur le devenir des syndicats des eaux et d’assainissement à la suite de la Loi NOTRe.

Devant plus d’une soixantaine d’élus, les échanges ont porté sur les transferts de la compétence « eau et assainissement » aux intercommunalités, tels que prévus par la loi NOTRe. Les nombreux élus présents ont regretté le manque de clarté de l’Etat sur les conséquences de ces évolutions et l’impact sur l’organisation et le fonctionnement des syndicats existants.

Jean-François HUSSON a donc salué l’initiative et incité les élus et leurs collectivités à s’organiser pour réussir ces transferts et faire entendre leur voix, tout en niant pas les difficultés rencontrées. A ce titre, il a rappelé que ce volet de la loi NOTRe pourrait éventuellement faire l’objet de modifications, à l’image de la dernière proposition de loi présentée par le Sénateur Bruno RETAILLEAU. Celle-ci propose le maintien de l’eau et de l’assainissement dans les compétences optionnelles des communautés de communes (voir en pièce jointe).

Le Sénateur a enfin rappelé que si ces débats, souvent techniques, n’intéressaient pas en premier lieu nos concitoyens, mais plutôt leurs élus, ils étaient néanmoins essentiels à leur quotidien et à leur qualité de vie. Par conséquent, ils méritent toute notre attention et toute notre énergie pour trouver les solutions les plus pertinentes possibles aux problèmes posés par la nouvelle organisation des services d’eaux et d’assainissement. 

Publié dans Action locale

Notre société et le monde du travail évoluent et avec eux le marché de l'immobilier d'entreprise se doit de s'adapter.

Vendredi 10 février, Jean-François HUSSON assistait à une conférence, organisée par l'ADUAN et BNP-Paribas, dédiée au marché de l'immobilier d'entreprise.

Cette dernière a révélé une progression de 24% du marché grand nancéien en 2016. En effet, la région Grand-Est qui est la 3ème région industrielle de France et le département des Vosges qui en est le 2ème département, font partie des atouts géographiques de notre département. En y développant la mobilité à bonne échelle et en s'appuyant sur nos centres de recherches, universités, CHU... cette progression pourrait s'accroitre dans les prochaines années.

Afin de mieux comprendre les besoins de nos entreprises, qui souhaitent des bâtiments offrant différents services, les bigdatas pourront bientôt nous donner des informations précieuses qui nous permettrons de s'adapter au mieux aux besoins de ces nouvelles entreprises.

Publié dans Action locale
JoomShaper