Mercredi 2 mars en fin de journée, Jean-François Husson était en conférence à l’IAE de Nancy à l’invitation d’étudiants en Master « Management Public », consacrée au rôle des collectivités territoriales et des lois de finances dans le développement durable. Un échange introduit immédiatement par le dernier rapport du GIEC, rendu le 28 février dernier et passé un peu inaperçu, notamment au vu de la situation en Ukraine, alors que l’alerte est sérieuse.

L’occasion d’aborder le levier formidable des politiques de prévention des déchets, la sauvegarde de la biodiversité, la réduction de la pollution lumineuse, le développement des espaces verts en zone urbaine… autant d’exemples illustrant le rôle joué par les collectivités locales !

Pour Jean-François Husson, la mise en place d’un dialogue et de la progressivité dans l’instauration des mesures entreprises est en tout cas essentielle, de même que le nécessaire partage de connaissances. L’objectif reste de trouver une vision commune entre territoires ruraux et urbains, au-delà des clivages politiques partisans. Ce qui permit de conclure sur l’état de la démocratie en France, particulièrement dans sa prise en compte des enjeux environnementaux. Son amélioration passe nécessairement par la création d’un débat public constructif !

S’en est suivi une session de questions-réponses avec la salle composée d’étudiants de différents niveaux et de professeurs, notamment sur le rôle du Parlement dans la transition écologique, ainsi que la place de l’Union européenne dans ce processus.

En matière d’écologie et d’environnement, il vaut mieux choisir par nous-mêmes la prévention plutôt que de devoir réparer. Il est aussi important de distinguer l’essentiel de l’accessoire. Jean-François Husson a rappelé la nécessité de décarboner l’économie, par la mobilisation du monde économique autour d’une finance responsable, plus respectueuse de l’environnement. Pour nous, mais surtout pour les générations futures.