Lundi 13 mai, le sénateur a rencontré sur le terrain, à Atton, le maire de ma commune afin d’échanger sur le terril d’Halembois qui a accueilli, pendant 50 ans, les cendres de l’ancienne centrale thermique au charbon de Blénod-lès-Pont-à-Mousson.

D’une superficie de 30 hectares, il devrait faire l’objet d’aménagements qui vont entraîner le passage de 5.500 camions en six mois. De quoi acheminer près de 60.000 m3 de terre, destinés à recouvrir l’ensemble du terril.

Aux côtés du maire Gérard Liger, il s’agit de s’assurer que la solution envisagée répond au mieux aux exigences environnementales et économiques. Un dossier suivi avec une grande vigilance.