Lundi 25 mai, dans la matinée, avec ses collègues parlementaires et aux côtés du Préfet Eric Freysselinard, Jean-François Husson a visité le CHRU de Nancy, et plus particulièrement ses services de dépistage et de réanimation, en première ligne dans la gestion de la crise sanitaire depuis plusieurs mois.

L’établissement hospitalier a parfaitement rempli ses missions de coopération inter-hospitalière et avec la médecine de ville, sans jamais refuser un seul malade, y compris durant le pic.

Alors que s’ouvre dans le même temps le « Ségur de la santé », il est important de rappeler que certaines catégories de personnels, aide-soignants et infirmiers notamment, méritent bien davantage qu’une médaille, alors que certains niveaux de salaires restent indécents.
Apporter une réponse forte à cette question, qui n’est pas neuve bien au contraire, est un préalable indispensable à la construction d’une médecine de demain, universelle et répondant mieux aux attentes de nos concitoyens.

Jean-François Husson a également tenu à saluer l’incroyable mobilisation des femmes et des hommes du CHRU durant cette crise, qui est une belle leçon d’engagement.