Une plus grande proximité, une écoute attentive et un dialogue ouvert et sincère sont nécessaires dans le contexte politique actuel. Afin d’évoquer l’avancement des projets menés dans les communes, les attentes ou les difficultés rencontrées par les élus sur le terrain, j’ai choisi depuis plusieurs années d’organiser des « dialogues en territoire » dans les différentes intercommunalités meurthe-et-mosellanes.

Pour débuter ceux de l’année 2018, j’ai choisi de rencontrer les élus de la Communauté de communes Meurthe, Mortagne, Moselle, avec mon collègue Philippe Nachbar et en présence du député Thibault Bazin. Réunis samedi 28 avril, pour un petit-déjeuner à la brasserie « O’resto » de Bayon, plus d’une vingtaine d’élus ont pu revenir sur leurs questionnements et interrogations, les projets de loi à venir et les conséquences sur l’exercice de leur mandat. Ce moment a aussi été l’occasion de faire un point d’étape sur mon travail sénatorial, à Paris comme dans le département.

Durant près de deux heures, nombreuses ont été les thématiques abordées : eau et assainissement, 80km/h, révision constitutionnelle, fiscalité locale et dotations, etc. Ces temps d’échanges et retours d’expérience enrichiront les débats et examens parlementaires à venir qui se prolongeront jusqu’au projet de loi finances 2019.