Fermeture d’une agence bancaire à Cirey-sur-Vezouze, menace identique sur une seconde structure, « réorganisation » des services publics (écoles, trésoreries, établissements hospitaliers, etc.), des indicateurs qui témoignent du recul des services en milieu rural et donc des risques d’une fragilité économique de nos territoires.

Avec mes collègues sénateurs du département Véronique Guillotin et Philippe Nachbar, nous avons choisi de nous mobiliser samedi 24 mars aux côtés des élus de la Communauté de communes de Vezouze en Piémont, dans l’objectif de dresser, ensemble, un diagnostic de ce territoire, mais également des perspectives d’actions.

Une vive mobilisation qui s’est faite avec le concours de Rose-Marie Falque et Michel Marchal, conseillers départementaux, Jean-François Guillaume, conseiller régional, Hervé Bertrand, président du Pôle d’équilibre du territoire rural du pays du Lunévillois, Philippe Arnould, président de la communauté de communes et en présence d’une cinquantaine de maires et d’élus.

La ruralité est et doit rester une chance pour la France. Nous devons porter les initiatives avec et aux côtés de ses représentants afin de se donner les meilleures chances et créer un laboratoire de l’initiative collective rurale.