Jusqu’à présent, l’État accordait une subvention s’élevant à 20 % du montant total de la rénovation et ce, quel que soit la taille de la commune.

Désormais, pour les communes de moins de 2 000 habitants, la participation passe à 50 % avec un plafonnement à 5 000 euros. Pour les communes d’une taille supérieure, le pourcentage d’investissement de l’État reste quant à lui inchangé.

Il s’agit d’un véritable « coup de pouce » pour les communes, afin de les inciter et de les soutenir dans la rénovation de leurs monuments. Ils sont des lieux de mémoire à préserver et occupent une place symbolique dans l’histoire de notre pays.

Au cœur de chaque commune, ces monuments sont un témoignage vibrant de la France combattante et de ceux qui se sont sacrifiés pour sa liberté. À l’aune des récents évènements qui agitent le monde, sachons garder une place particulière à ces lieux mémoriels et de transmission.