« Même si les chiffres ne sont pas stabilisés, l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité estime autour de 5 milliards d’euros les pertes pour les communes imputables à la crise sanitaire et 25% des communautés de communes interrogées par l’ADCF jugent leur situation financière dégradée ».

Mercredi 3 mars Jean-François HUSSON interrogeait Madame la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault lors des Questions d’Actualité au Gouvernement sur le plan d’action qu’elle entend mettre en oeuvre pour garantir à l’ensemble des collectivités les moyens de leurs actions à la suite de la crise que nous traversons. Il a basé son argumentaire sur de nombreux exemples donnés par ses collègues LR.

La crise est un choc asymétrique qui touche avec d’autant plus de force certains territoires : communes thermales, touristiques, situées en zone de montagne ou celles de plus de 3 500 habitants et les grandes villes qui ont connu une baisse des recettes tarifaires de 33% et d’occupation du domaine public de -19,2%.

Jean-François HUSSON demande au Gouvernement :

  • D’accompagner les nouvelles équipes municipales qui sont désireuses de lancer les investissements pour lesquels elles ont été élues.
  • D’éviter de reproduire le couac des masques, considérés comme inutiles au printemps 2020 avant d’être préconisés pour protéger au plus fort de l’épidémie. Assurons une nouvelle dynamique de développement pour nos territoires.