Dans le dernier numéro de la revue Sociétal intitulé « Confiance et dette globale » pour lequel Jean-François Husson a été interrogé, il revient sur l’endettement de notre pays et sur les stratégies que nous devons mettre en oeuvre pour y faire face.

Le Sénateur croit qu’il existe deux motifs légitimes d’endettement :

🔸S’endetter pour investir dans l’avenir.

🔸S’endetter pour soutenir le tissu productif en cas de choc économique.

Nous devons être en capacité de réduire la dette structurelle afin d’assurer la stabilité et la pérennité de la reprise économique.

Il nous faut ainsi 1) rembourser la dette et 2) faire des choix de révision plus larges : une politique de remboursement de la dette publique ne doit pas aller sans une révision complète du système d’épargne.

Enfin, il est important d’investir pour la transition écologique car ce débat ne doit pas occulter notre « dette climatique ». Chaque euro non dépensé en investissement climat aujourd’hui se reportera sur les générations futures.