Jeudi 21 mars, le Sénateur Jean-François Husson a interrogé la Ministre Emmanuelle Wargon à l’occasion de la séance de questions au gouvernement (QAG), sur l’ambition de la politique écologique de la France.

Jean-François Husson a rappelé en effet que près de 400 000 Français s’étaient mobilisés pour le climat, samedi 16 mars, lors de la « marche du siècle », et au lendemain de la mobilisation des jeunes, preuve de l’exigence légitime des citoyens envers le gouvernement.

Or, de nombreux signes ne sont pas sans inquiéter, et notamment :

  • Une Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) maintes fois repoussée dont on peine à voir la ligne directrice.
  • Une trajectoire carbone indécise.
  • Un développement des énergies alternatives balbutiant.
  • Un flou autour de la sortie du nucléaire, autant que sur le dossier des fermetures des centrales à charbon.
  • Une fiscalité verte qui n’est toujours pas remise à plat.

Face à ce constat, le Sénateur Jean-François Husson a demandé à changer de logiciel pour que l’économie puisse franchir le cap des grands enjeux écologiques. Il a également appelé à ce que le gouvernement propose aux collectivités territoriales une loi PACTE II : un Plan d’Action pour le Climat et la Transition Écologique.

Vous pouvez retrouver sa question, la réponse de la Secrétaire d’Etat et la réplique du Sénateur ci-dessous.