Samedi 29 septembre, solennité inhabituelle et émotion particulière à la Malpierre à Champigneulles pour le dévoilement des deux nouvelles stèles érigées à la mémoire des 64 fusillés, victimes de la barbarie nazie au cours de la Seconde Guerre mondiale .
Ils n’avaient pas tous les mêmes convictions, ils étaient français ou étrangers , ils refusaient de céder sous le joug impitoyable de leurs bourreaux … ils avaient choisi de résister jusqu’au sacrifice ultime de leur vie .
Leurs noms, désormais gravés à la Malpierre, incarnent un honneur restauré et une dignité reconnue… au grand jour .
Le dernier survivant de cette terrible tragédie, venu d’Auboué, peut légitimement et avec fierté avoir le sentiment du devoir accompli et de la mémoire reconnue.
Les nombreuses personnalités civiles et militaires , les représentants du monde patriotique et combattant ainsi que les enfants de l’école Jean-Moulin de Champigneulles ont vécu un moment historique ce matin dans cette clairière paisible et ensoleillée.
Ces héros anonymes sont définitivement sortis du silence de l’oubli.