« La qualité de l’air française fait tousser Bruxelles » ironise L’Express. La Commission européenne a annoncé jeudi 17 mai sa décision d’envoyer la France, ainsi que cinq autres Etats membres, devant la Cour de justice de l’Union européenne pour non-respect des normes de qualité de l’air.

La France s’expose ainsi à de lourdes sanctions, 11 millions d’euros plus des astreintes journalières de 240 000 euros jusqu’à ce que les normes de qualité de l’air soient respectées.

Avec quelque 50 000 morts prématurés dans l’Hexagone chaque année liées à la pollution de l’air, l’urgence sanitaire se fait de plus en plus ressentir dans les grandes villes. Le Gouvernement fait-il preuve d’une politique assez ambitieuse ? Comment réduire les émissions polluantes ? Des questions sur lesquelles j’ai déjà travaillé en 2015 lorsque j’ai présidé la Commission d’enquête sur le coût économique et financier de la pollution de l’air. Retrouvez ici mon avis sur cette actualité au micro de Mathieu Barbier dans L’invité de France Bleu Matin diffusé lundi 21 mai.