Alors que Jean-François Husson a été largement mobilisé en novembre et décembre sur la préparation puis l’examen du projet de loi de finances, il s’est associé à plusieurs démarches d’interpellation ministérielles sur des sujets d’actualité.

Sur l’initiative de la sénatrice Elisabeth Doineau, plus de 60 sénatrices et sénateurs, dont Jean-François Husson, ont interpellé le 12 novembre Monsieur le ministre des Solidarités et de la Santé sur les différences de rémunérations indues par le Ségur de la Santé entre les professionnels de santé.

Les nombreux échanges que Jean-François Husson a eu avec les acteurs locaux de Meurthe-et-Moselle sur le sujet ont renforcé sa volonté de s’associer à cette démarche afin de favoriser l’égalité entre les professionnels de santé, tous également impliqués dans la lutte contre le coronavirus et dans la préservation de notre système de santé.

Le 18 novembre, sur l’initiative de Céline Boulay-Espéronnier et Michel Savin, plus de 70 sénatrices et sénateurs, dont Jean-François Husson, ont interpellé monsieur le Premier ministre afin de soutenir la reprise des sports de plein air et l’assouplissement de la règle des « 1 kilomètre » pour la pratique sportive.

En cette période de confinement, alors que la sédentarité et le temps passé devant les écrans augmentent sensiblement, le sport apparaît comme un moyen de rompre l’isolement, d’améliorer la santé mentale et de limiter l’apparition de certaines maladies. C’est pourquoi, pouvoir à nouveau pratiquer un sport en plein air, dans le respect des précautions sanitaires, semble aujourd’hui essentiel.