Comme le Gouvernement ne veut pas renouveler l’indemnité inflation de 100 euros il choisit cette fois une nouvelle réponse – encore différente des précédentes – mais qui n’est pas LA réponse s’adressant et touchant le plus grand nombre. Cette fois la mesure limite grandement le nombre des bénéficiaires en rehaussant de 10% les indemnités kilométriques.

Cette mesure concerne donc les Français qui, dans leur déclaration de revenus, déduisent les frais réels au barème kilométrique. Sur les 4 millions potentiellement éligibles, seuls 2,5 millions paient effectivement des impôts. Nous ne serions satisfaits que si nous avions un niveau de réponse qui couvrait convenablement l’ensemble des personnes concernées par l’augmentation du prix des carburants. Or ce n’est pas le cas.

Au-delà de ces mesures sectorielles mal ciblées, le Gouvernement n’a pas de cap en matière énergétique. C’est la politique du grand écart et des renoncements dans la filière hydrogène et nucléaire.

Jean-François Husson était à ce titre cet après-midi l’invité de l’émission « Questions au Gouvernement » sur Public Sénat. Le lien vers le replay : https://www.publicsenat.fr/espace-replay

La chaîne parlementaire consacre également un article sur le sujet à retrouver sur le lien suivant : https://urlz.fr/hfES