Actuellement en grève, l’Ordre des avocats du Barreau de Nancy a invité ce matin les parlementaires pour faire part de leurs préoccupations quant au projet de réforme de la Justice en cours d’élaboration par le gouvernement.
Représenté à cette occasion par ma collaboratrice et après avoir reçu et entendu il y a peu le bâtonnier, Me Berna, je reste particulièrement attentif à ce dossier.

Nul ne revient sur le fait que cette institution régalienne se doit d’évoluer et qu’il est indispensable que ce travail soit mené de manière transpartisane. Cependant les moyens humains et financiers devront être à la hauteur de la mission qui incombe à l’institution judiciaire. Aux cotés de l’ordre, je défendrai ce choix, gage d’une nouvelle relation de confiance entre les Français et la Justice.