Les sénateurs UMP et UDI-UC n’ont pas adopté les propositions issues du rapport de la mission commune d’information relative à la réforme des rythmes scolaires.

Après 2 décrets, 2 circulaires, un arrêté : un nouveau décret et au moins un arrêté pour assouplir les précédents ont été annoncés pour mettre en place cette réforme, preuve si l’en est de sa complexité.

Avec le rejet du rapport sénatorial, un nouveau cap est franchit. Malgré un long travail d’auditions et d’investigation réalisé depuis plusieurs mois et dont Jean-François Husson salue la qualité, les propositions n’ont pas été validées par la majorité des sénateurs de la mission commune d’information. Ce fait, plutôt rare, démontre combien le sujet est complexe et, hélas, combien le gouvernement fait fausse route et s’entête dangereusement.

Retrouvez l’intégralité de la réaction de Jean-François HUSSON sur le lien suivant.