Santé à domicile : l’économie de 150 millions d’euros demandée fragilise le secteur et laisse craindre une baisse de la qualité de soin

Les professionnels de santé à domicile s’inquiètent pour la survie de leur secteur d’activité, plus particulièrement sur les conséquences des décisions du Ministère de la Santé, qui chaque année, invariablement, leur impose une baisse de leurs tarifs. En chiffres, il leur est demandé de réaliser des économies à hauteur de 150 millions d’euros, alors même que depuis six ans, ce sont 450 millions d’économies qui ont été réalisées par le secteur.

Aujourd’hui, plus de 2 millions de patients recourent au service des PSAD chaque année, 3 000 agences sont implantées sur l’ensemble du territoire, même dans les plus désertés par les autres professions médicales. Le secteur emploie 25 000 salariés, dont 4 000 professionnels de santé (pharmaciens, infirmiers, diététiciens, etc.) et entre 800 et 1 000 emplois créés chaque année.

C’est un secteur de l’ombre, qui s’adresse aux malades à domicile, qui ont besoin de dispositifs médicaux, à savoir des appareils respiratoires, des lits médicalisés, des perfusions, etc. Les professionnels qui viennent installer ces dispositifs médicaux, toujours préalablement prescrits par un médecin, délivrent une vraie prestation de service. Ils aident en effet les patients ou leurs familles à bien utiliser leurs dispositifs médicaux, voire à mieux observer leurs traitements.

Avec le vieillissement de la population, le développement des maladies et chroniques et le virage ambulatoire à l’hôpital, les patients à domicile augmentent en moyenne de 9 % par an selon les syndicats. Dans ce contexte, les économies demandées sont difficiles à réaliser, sauf à mettre la qualité du service en péril, une crainte déjà exprimée lors de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2019 (PLFSS). Qui plus est, les entreprises sont souvent de petites structures sur lesquels les coûts de rabot sont difficilement supportables et se font ressentir très rapidement, mettant à mal l’emploi.

Afin d’éviter que ce secteur soit très prochainement à bout de souffle et que la qualité des services de soin ne pâtisse de la décision du gouvernement, Jean-François Husson a posé au début de ce mois une question écrite à la Ministre de la Santé.

Jean-François Husson attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les conséquences du plan économique validé par le comité économique des produits de santé (CEPS) dans le cadre de la loi n° 2018-1203 du 22 décembre 2018 de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2019 pour les professionnels du soin à domicile.
En effet, ces professionnels, qui interviennent souvent après hospitalisation auprès de patients ayant besoin de dispositifs médicaux, doivent réaliser 150 millions d’euros d’économies en année pleine, soit un coup de rabot trois fois plus important que les années précédentes. Le Gouvernement a justifié cette mesure par l’augmentation de l’activité des prestations de soin à domicile, compensant la baisse des tarifs.
Une situation insoutenable tant pour les fabricants que les prestataires qui ont déjà fait entendre leurs inquiétudes avant l’adoption du PLFSS. Il avait été alors souligné que cette économie brutale et massive ne pouvait être réalisée sans porter atteinte à la qualité du soin.
Une crainte à laquelle s’ajoute celle de fragiliser l’emploi au sein des entreprises, engendrant licenciements, voire fermetures, alors même que les professionnels du secteur ont déjà du réaliser au cours des années précédentes des économies substantielles.
Il lui demande de bien vouloir atténuer la brutalité de ce plan d’économies autant que les efforts demandés à ces professionnels.

Cette question, en attente de réponse actuellement, est également visiblement sur le site du Sénat.

La contribution des sénateurs de Meurthe-et-Moselle à la concertation sur l’A31

A l’heure où les mobilités sous toutes leurs formes sont un des grands sujets invités dans le débat public, les sénateurs de « Meurthe-Et-Moselle Avenir » (Véronique Guillotin, Philippe Nachbar et Jean-François Husson) ont choisi d’apporter une contribution collective à la concertation organisée sur le projet A31-A31 bis.

Face à l’urgence de la situation et afin de répondre aux besoins de mobilités des habitants et des entreprises du Sillon Lorrain, il est aujourd’hui indispensable de construire des compromis intelligents entre les acteurs locaux et l’État.

Mieux organiser les déplacements en participant au rayonnement autant qu’à la nécessaire attractivité de nos territoires guident notre action.

Retrouvez la Contribution des sénateurs de Meurthe-et-Moselle Avenir sur l’A31 en cliquant sur ce lien ou dans sa version publiée dans le journal La Semaine.

 

Nancy : l’engagement de 4000 personnes dans la Marche du siècle

Samedi 16 mars, un jour après l’appel auquel ont répondu les jeunes, ce sont 4000 personnes qui se sont réunies Place ce Charles III à Nancy dans une ambiance festive et positive pour la Marche du siècle.

L’urgence climatique nous oblige. Pour réussir il est indispensable de faire France ensemble pour l’avenir d’une planète essoufflée. Parce qu’il y a urgence à agir et que le sujet dépasse les frontières, les citoyens d’une centaine de pays du monde se sont mobilisés et se sont engagés dans cette bataille climatique, véritable enjeu planétaire. (suite…)

Les acteurs du territoire invités à venir échanger et débattre à Saint-Nicolas-de-Port

Face au sentiment profond d’abandon exprimé par une partie de la nation en novembre dernier, la France est actuellement engagée dans une démarche de grand débat national. Afin de restaurer l’écoute, le dialogue et être force de proposition pour rétablir l’apaisement et soumettre des pistes d’actions, les sénateurs de Meurthe-et-Moselle Avenir ont choisi d’aller à la rencontre des élus et des acteurs du territoire.

Ainsi,  avec Luc BINSINGER, maire de Saint-Nicolas-de-Port, les sénateurs Jean-François HUSSON et Philippe NACHBAR, ont organisé un temps d’échanges vendredi 1ermars en soirée, à la salle des fêtes de la commune. (suite…)

Le Salon de l’agriculture accueille le savoir-faire venu de la Meurthe-et-Moselle et du Grand Est

Le 28 février, la Meurthe-et-Moselle était à l’honneur au Salon international de l’Agriculture. L’occasion pour Jean-François HUSSON d’apprécier la passion et le savoir-faire qui font la richesse de l’agriculture locale et nationale.

Une journée ponctuée de découvertes, que le sénateur a commencée aux côtés des céréaliers de l’association Passion céréales, dont l’activité dynamique irrigue de nombreux domaines. Il était chaleureusement accompagné par Philippe HENNEBERT, agriculteur et maire de Minorville.

L’agriculture française continue de se démarquer par la qualité des céréales produites, ensuite transformées avec soin par les artisans boulangers dont la maîtrise nous est mondialement enviée. (suite…)

Le sénateur Bruno Retailleau devant les élus meurthe-et-mosellans

« La France a besoin de votre civisme, de votre dévouement et de votre dynamisme. Votre charge est lourde et difficile mais soyez fiers de votre fonction de maire ». Bruno Retailleau était jeudi 21 février à Rosières-aux-Salines pour participer à une table-ronde avec plus de 50 maires et élus locaux sur l’avenir des collectivités locales et leur rôle dans la réussite souhaitée de la République. (suite…)

Loi Pacte : l’Est Républicain revient sur le travail de Jean-François Husson

L’examen du Projet de loi  Pacte pour la croissance des entreprises s’est achevé par son adoption au Sénat par son vote le 13 février.
Le 20 février, la commission mixte paritaire tentera de trouver un compromis entre députés et sénateurs, ce qui va s’avérer difficile.

Afin de mieux comprendre la loi, son intérêt, le travail du Sénat dans lequel Jean-François Husson est intervenu comme co-rapporteur, le journal l’Est Républicain a publié un article à la veille de la CMP. (suite…)

Ludres : retrouver l’apaisement et le dialogue avec les élus

Face à la crise que traverse la France depuis novembre et au sentiment d’abandon exprimé par une partie de la nation, le maire de Ludres Pierre Boileau, et la liste sénatoriale Meurthe-et-Moselle sont à la rencontre des élus du territoire pour proposer des pistes visant à restaurer l’apaisement, l’écoute et le dialogue. Une première rencontre s’est ainsi déroulée à Ludres le 9 février avec les élus des communes voisines.

Si les élus locaux et les parlementaires n’ont pas été associés à la mise en œuvre du Grand débat national, il n’en demeure pas moins impératif de renouer les liens indispensables à la réussite de nos territoires et, in fine, de la France. (suite…)

Revue de presse du 28 janvier au 3 février 2019 : Pacte en première ligne

  • Actuellement le Sénat examine en discussion publique dans l’hémicycle le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE). Jean-François Husson y participe en tant que co-rapporteur.

Zone Bourse (27/01/2019) revient sur les enjeux du projet de loi.

 

  • Parmi les sujets très présents dans les médias en cette première semaine semaine d’examen, la privatisation de la Française des Jeux (FdJ) et celle d’Aéroports de Paris (AdP), dont les débats ont été plus vifs au sein de la commission spéciale.

(suite…)

Christophe Castaner rencontre les sapeurs-pompiers et les forces de sécurité civile métropolitains

Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur, était en déplacement en Meurthe-et-Moselle vendredi 18 janvier. Le Ministre a d’abord présidé une prise d’armes à la caserne Kléber du service départemental d’incendie et de secours à Essey-lès-Nancy, en présence des élus du territoire, avant d’inaugurer le nouvel état-major du SDIS. Au cours de la cérémonie, il a déposé une gerbe en hommage aux trois sapeurs-pompiers morts au feu, lors d’un incendie de brousse en Nouvelle-Calédonie, et lors de l’explosion de la rue de Trévise à Paris. Il s’est ensuite rendu au centre de secours de Tomblaine pour y présenter ses vœux aux sapeurs-pompiers et aux forces de sécurité civile.

(suite…)

La ministre des Armées à la base d’Ochey pour rendre hommage aux victimes du crash

Vendredi 18 janvier, sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, Florence Parly, ministre des Armées, accompagnée par le général d’armée aérienne Philippe Lavigne, chef d’état-major de l’Armée de l’air, a présidé la cérémonie militaire d’hommage au commandant Baptiste Chirié et à la capitaine Audrey Michelon, morts en service aérien commandé le mercredi 9 janvier 2019 aux commandes de leur Mirage 2000 D.
Servir la France dans nos armées expose la vie des soldats. Recueillement et respect pour la mémoire de ces jeunes victimes et pensées attristées à leurs familles.
(suite…)

Sur le plateau de Public Sénat pour évoquer les défis de cette nouvelle année, notamment le grand débat national

Mercredi 16 janvier, le Sénateur Jean-François Husson était invité sur le plateau de Public Sénat, dans l’émission « Territoire Sénat » pour s’exprimer sur un certain nombre de sujets d’actualité.

En premier lieu, suite au lancement du « grand débat national » par le président de la République hier dans l’Eure, Jean-François Husson a salué la démarche, demandée depuis longtemps par les élus locaux et nationaux, en réponse au sentiment de déconnexion du pouvoir. Le Sénateur a rappelé la nécessité de faire France ensemble. Le Sénat, représentant des territoires, y prendra toute sa part.

(suite…)

Vidéo : la cérémonie des voeux des sénateurs de Meurthe-et-Moselle Avenir en images

Samedi 12 janvier, les sénateurs de Meurthe-et-Moselle Avenir, Jean-François Husson, Véronique Guillotin et Philippe Nachbar ont présenté leur voeux aux les acteurs du territoire.
Cette année c’est la commune de Champigneulles qui a accueilli cet événement et les 300 personnes venues y assister à la salle des fêtes Claude-Hartmann. Le maire de la commune, Bernard Vergance, a ouvert la cérémonie par un discours. Puis, répondant à l’invitation de Jean-François Husson, c’est Nicolas Marchal, ancien maire du Conseil des enfants de Ludres, tout juste âgé de 13 ans, qui a pris la parole pour expliquer les raisons de son engagement. Un discours très largement applaudi. Il ne fait nul doute que la relève est bien là. (suite…)

Projet de loi PACTE : le ministre de l’Economie et des Finances auditionné par la commission

Mercredi 12 décembre, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire était auditionné par la commission spéciale PACTE, à laquelle le Sénateur Jean-François Husson appartient en tant que co-rapporteur du texte. À cette occasion, le Sénateur a pu notamment interroger le ministre sur plusieurs points du projet de loi restant à éclaircir :

–       la privatisation de la Française des jeux (FDJ) : les modalités de cession de l’entreprise n’ont pas été précisées et sont renvoyées à une ordonnance. De plus, la refonte de la fiscalité des jeux n’est toujours pas sur la table, ce qui soulève des interrogations.

Le ministre a assuré que les modalités seraient présentées durant le débat, en début d’année prochaine. (suite…)

Un budget consacré à l’écologie en deçà des ambitions affichées en matière de lutte contre le réchauffement climatique

Dimanche 2 décembre, le Sénateur Jean-François Husson a pris la parole dans l’hémicycle dans le cadre de l’ouverture des discussions en séance publique de la mission « Ecologie, développement et mobilités durables » dont il a la charge pour le Projet de Loi de Finances (PLF) 2019.

S’il a à cette occasion bien noté l’augmentation des crédits de la mission de 1,7 %, principalement du fait du chèque énergie et du plan biodiversité, le Sénateur Husson a souligné que ces efforts apparaissent nettement insuffisants dans un contexte d’urgence écologique. Ce constat vient par ailleurs confirmer s’il en était besoin que la fiscalité verte, en constante augmentation, n’est pas réellement destinée à financer la transition écologique. (suite…)

Projet de Loi de Finances 2019 : les apports du Sénat en première lecture et les divergences avec l’Assemblée nationale

L’examen du Projet de Loi de Finances pour 2019 (PLF) en séance publique au Sénat a débuté le 22 novembre pour s’achever le 19 décembre.

Dans la nuit du 29 novembre, il a adopté par 206 voix contre 92 la première partie du budget, en y apportant des modifications par rapport au texte de l’Assemblée Nationale. Les principales dispositions issues des travaux du Sénat sont les suivantes :

(suite…)

Revue de presse : retour sur l’actualité à travers les questions d’un journaliste de l’Est Républicain

Un retour sur les sujets d’actualité, c’est ce qu’a souhaité faire l’Est Républicain en proposant à Jean-François de donner son avis sur le mouvement des gilets jaunes, la hausse des prix des carburants, fiscalité de l’actuel gouvernement et l’écologie qui reste au cour de l’engagement politique du sénateur.
Un article publié dimanche 25 novembre, à découvrir ci-dessous.

Les projets et les préoccupations des élus du Pays du Sânon

Les échanges avec les élus se poursuivent avec les petits-déjeuners organisé avec les trois sénateurs de Meurthe-et-Moselle Avenir Jean-François Husson, Véronique Guillotin et Philippe Nachbar. Samedi 24 novembre, ce sont plus de cinquante élus de la Communauté de communes du pays du Sânon qui étaient présents lors du dernier « dialogue en territoire ». Francs et directs, ceux-ci permettent d’aborder les sujets de préoccupation des élus : eau et assainissement, regroupements scolaires, ingénierie des collectivités, assouplissement des compétences, pouvoir d’achat, biodiversité, etc.
Entretenir les temps d’échange et de dialogue pour relayer et porter la voix des territoires. Le grand nombre d’élus présents est une reconnaissance mais aussi une responsabilité. C’est un enjeu de cohésion nationale. (suite…)

En vidéo : les commémorations du centenaire de l’Armistice au sein des communes de votre territoire

Les 10 et 11 novembre 2018, nous commemorions le centenaire de l’Armistice de la Grande guerre. A travers une vidéo, Jean-François Husson a souhaité mettre en lumière le travail et les efforts des municipalités et des associations de Meurthe-et-Moselle.
A nouveau merci à toutes celles et ceux qui ont participé à sa réalisation en lui faisant parvenir des photos.

Commémoration du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, des célébrations au coeur du territoire

En ce week-end de commémoration du centenaire de l’Armistice, hommage aux morts, beaucoup trop nombreux, de tous les pays et célébration de la paix dans un monde en proie à des tensions internationales de plus en plus fortes.

Partout en Meurthe-et-Moselle, de nombreux spectacles, expositions, initiatives et cérémonies ont traduit une mobilisation exceptionnelle. Autant d’événements où la chaleur des rassemblements faisait plaisir à voir. La mémoire des  poilus est toujours vivace et il faut poursuivre ce travail de mémoire pour ne jamais oublier.

La Meurthe-et-Moselle, au cœur de l’Europe et dont les frontières ont été bousculées durant les guerres, doit être à l’avant-garde des initiatives et engagements pour promouvoir la Paix. (suite…)

Taxation des carburants : le gouvernement fait fausse route

Jeudi 8 novembre, le sénateur Jean-François Husson a pris la parole dans l’hémicycle dans le cadre des questions d’actualité au gouvernement pour alerter le Ministre de la Transition écologique et solidaire sur l’injustice que représente la nouvelle hausse des taxes sur les carburants.

Après avoir rappelé la colère des français face à cette politique confiscatoire, il a demandé les orientations décisives et stratégiques que le gouvernement propose afin d’être à la hauteur des enjeux de la transition écologique, une exigence nécessaire face à l’urgence climatique. (suite…)

Déplacement du président Macron à Pont-à-Mousson, l’opportunité de lui faire part des préoccupations des territoires

Lundi 5 novembre, itinérance mémorielle du Président de la République Emmanuel Macron en Meurthe-et-Moselle. L’occasion simultanée d’un déploiement ministériel avec Muriel Pénicaud chez Noremat à Ludres, accueillie par Christophe Bachmann où Jean-François Husson s’est rendu pour apprécier l’approche très intégrée de la formation et de la qualité du « service-client ».
Mmes. Poirson et Wargon étaient chez Eclatec à Maxéville, entreprise toujours à la pointe du luminaire LED.
Mme Pannier-Rumacher chez Sovab à Battilly avec ma collègue Véronique Guillotin pour mesurer la capacité du vaisseau amiral du Master Électrique à s’adapter simultanément aux mutations industrielles et écologiques.

Le déjeuner républicain auquel le Président de la République a conviés les élus s’est déroulé à l’hôtel de ville de Pont-à-Mousson, où tous ont été accueillis avec bienveillance et solennité par Henry Lemoine, maire. Ce moment a permis de balayer l’horizon politique des nombreuses préoccupations du moment. (suite…)

Premier « Dialogue en territoire » de la rentrée avec les élus du Bassin de Pompey

Avec les sénateurs de la liste Meurthe-et-Moselle Avenir,Véronique Guillotin et Philippe Nachbar, nous avons pris pour habitude d’aller à la rencontre des élus du territoire pour connaitre l’avancement des projets menés dans les communes, les attentes et difficultés rencontrées sur le terrain.
Samedi 27 octobre, c’est une quarantaine d’élus du Bassin de Pompey qui a répondu présent à l’invitation. Ce dialogue ouvert nous a permis d’aborder des thématiques qui touchent les maires et leur municipalité, notamment la baisse des dotations, la fiscalité de demain, les aires d’accueil des gens du voyage, la préservation de l’attractivité économique du territoire et le projet de l’A31 bis. (suite…)

Vandoeuvre-lès-Nancy dévoile sa plaque hommage au Colonel Arnaud Beltrame

À Vandoeuvre-lès-Nancy, la stèle posée à la mémoire du Colonel Arnaud Beltrame a été inauguré samedi 6 octobre. Un homme dont l’engagement au service de son Pays s’est terminé par le sacrifice de sa vie, victime du terrorisme aveugle et violent.
Devant les autorités civiles et militaires, les vandopériens se sont rassemblés à l’invitation du maire Stéphane Hablot et de toute la municipalité.
Cette plaque mémorielle installée sur un bloc de granit à côté de la mairie et du poste de police rappelle l’importance de porter haut et fort le message de notre République dont la devise appelle au respect des valeurs humanistes. (suite…)

Longévité et modernité, la Constitution de la Ve République fête ses 60 ans

 

Le 4 octobre 1958, le Président de la République, René Coty, promulguait la Constitution de la Ve République. Cette Constitution, d’après ses rédacteurs, repose sur l’équilibre institutionnel entre un pouvoir exécutif fort, « déterminant et conduisant la politique de la Nation » et un pouvoir législatif rationnalisé qui « vote les lois, contrôle l’action du Gouvernement et évalue les politiques publiques ». Bicaméral, le Parlement comprend une chambre basse, l’Assemblée nationale, composée de députés représentent la Nation toute entière et une chambre haute, le Sénat, chargé de représenter tous les territoires de la République. (suite…)

Présentation du budget 2019 : un budget rattrapé par le réel

Le Gouvernement a officiellement dévoilé le 24 septembre, son projet de loi de finances pour 2019, qui sera discuté au Parlement tout au long de cet automne.

À cette occasion, le Sénat a auditionné MM. Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, respectivement ministre de l’Economie et des Finances et ministre du Budget. Audition au cours de laquelle j’ai souhaité les interpeler sur trois interrogations : l’industrie, le commerce extérieur, et l’enjeu écologique.

L’industrie : j’ai rappelé que le niveau de fiscalité français (25 %), bien au-dessus de ses voisins européens (17 % en moyenne) n’est pas de nature à favoriser notre compétitivité, ce qui in fine, menace la pérennité de notre secteur industriel. Pour aider l’industrie française, il est impératif que des mesures fortes soient portées par ce Projet de Loi de Finances (PLF). (suite…)

Journée nationale de la qualité de l’air, ATMO Grand Est sensibilise le public à cet enjeu enjeu environnemental et de santé publique

Créée en 2015, la Journée nationale de la qualité de l’air a pour objectif de favoriser la mobilisation individuelle et collective afin de sensibiliser les citoyens à l’importance d’avoir un air de bonne qualité, pour notre santé comme pour le climat.
Cette journée s’est déroulée 22 septembre et pour l’occasion ATMO Grand Est, association à but non lucratif que je préside, en charge de la surveillance de la qualité de l’air dans notre région, a proposé mercredi des animations musicales et aériennes dans les rues de Nancy, Metz, Reims et Strasbourg.
Aujourd’hui plus que jamais la question de la pollution atmosphérique est au cœur des discussions des préoccupations des habitants de notre région. (suite…)

Pollution de l’air : l’UE ne protège pas assez la santé des citoyens selon la Cour des Comptes

La Cour des Comptes Européenne (CCE) publie ce jour son premier rapport consacré à la pollution de l’air.

Le bilan réalisé est sans appel : l’UE ne protège pas assez la santé des citoyens.

Selon le rapport, la directive de 2008 sur la qualité de l’air doit impérativement être actualisée. Les normes sur lesquelles elle se fonde datent pour certaines de 2003, et de 1998 pour d’autres. Effarant lorsque l’on sait combien les données scientifiques et les données médicales ont avancées ces dernières années.

Pire : En 2013 déjà, les préconisations faites à l’UE visant à durcir ces normes sur la base de nouvelles données scientifiques relatives à la pollution de l’air n’ont pas été prises en compte. (suite…)