Vœux au personnel d’ATMO Grand Est à Metz

Lundi 20 janvier, dans la matinée, le Sénateur Jean-François Husson, Président d’ATMO Grand Est, présentait ses vœux pour l’année 2020 au personnel de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), à Metz, en présence de Guy Bergé, Président de la Fédération ATMO France et Marie-Anne Isler Beguin, conseillère municipale de Metz.

(suite…)

Déplacement de la commission d’enquête Lubrizol à Rouen

Mise en place depuis quelques jours, la commission d’enquête sénatoriale chargée d’évaluer l’intervention des services de l’État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l’incendie de l’usine Lubrizol à laquelle appartient Jean-François Husson s’est rendue sur place, à Rouen, lien de l’incendie.

(suite…)

Déplacement de Gérard Larcher, Président du Sénat en Meurthe-et-Moselle

Lundi 21 octobre, à l’occasion des cérémonies en hommage au Sénateur Émile Reymond, abattu au-dessus de Flirey 105 ans auparavant, le Président du Sénat Gérard Larcher s’est déplacé pour inaugurer une stèle en sa mémoire dans cette même commune, en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, ainsi que bon nombre de portes-drapeaux.

(suite…)

Le Sénat débute l’examen de la loi anti-gaspi pour une économie circulaire

Le Sénat va débuter cette semaine l’examen d’un texte important, visant à développer l’économie circulaire et lutter contre le gaspillage.

Reprenant beaucoup des propositions avancées par la Feuille de route pour l’économie circulaire (publiée en 2018), le texte avait été annoncé par le Premier ministre en juin dernier à l’occasion du discours de politique générale.

(suite…)

Les enjeux écologiques, coeur de l’audition d’Emmanuelle Wargon par la commission des finances

Après Sébastien Lecornu la veille, la commission des finances du Sénat a auditionné mercredi 19 juin Madame Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition Écologique et Solidaire, dans le cadre du contrôle de la bonne exécution 2018 des crédits de la mission « Écologie, développement et mobilités durables » et du compte d’affectation spéciale (CAS) « Transition énergétique ».

(suite…)

Ferme de la Bouzule à Champenoux, un laboratoire à ciel ouvert

 AGRICULTURE – ENERGIE DÉCARBONNÉE – BIO-ECONOMIE …notre avenir 

Samedi 15 juin, poursuite de la matinée par la visite du domaine expérimental de la Bouzule. Un site de l’ENSAIA et un lieu d’expérimentation pour les 150 ingénieurs formés chaque année par l’école « de l’innovation et de la transition ». 

Un site polyvalent qui combine conditions optimales avec un élevage en pâture et le souci de répondre aux enjeux énergétiques pour la transition vers une économie « décarbonnée ». 

(suite…)

Mobilisation nancéienne pour l’acte 2 de la Marche pour le climat

« On est plus chauds que le climat ! »

À l’appel du mouvement « Youth for Climate », les jeunes nancéiens ont donné l’impulsion en se rassemblant vendredi 24 mai place du Colonel Driant. Toutes générations confondues, ils ont exprimé un message clair en fin d’après-midi en se retrouvant Place Stanislas : ne pas agir face au changement climatique est une faute coupable !

Avec cette nouvelle marche pour le climat, poursuivre cet engagement écologique appelle, au-delà de la prise de conscience collective, à relever l’immense défi climatique.

Jean-François Husson salue cette jeunesse qui bouge, s’organise et bouscule les choses. Tous doivent être mobilisés pour la planète.

(suite…)

DB Schenker s’apprête à sillonner le territoire avec son 1er camion au gaz naturel

Vendredi 24 mai, Jean-François Husson a assisté à la remise des clés du premier camion au gaz naturel de DB Schenker en France dans les locaux de Fraikin à Ludres. 

Une visite et des discussions dans des locaux adaptés pour l’accueil de véhicules au gaz naturel et dotés de personnels formés pour l’entretien. 

Le sénateur a été accueilli par le directeur de l’agence Fraikin de Nancy Frédéric Svirgoski, Xavier Pouyoune, le directeur de DB Schenker Nancy et Tariel Chamerois, directeur Responsabilité sociale des entreprises. 

(suite…)

L’abeille et écologie, à l’honneur pour une journée à Grand Failly

A Grand Failly, dimanche 19 mai, la municipalité avec son maire Jean-François Damien ont célébré l’abeille, avenir de l’humanité.
Après les célèbres jardinades, l’engagement en faveur de l’écologie se renouvelle pour ce village qui fait la part belle à la nature.
Labellisée par le ministère de l’Agriculture, cette journée est appelée à se renouveler en 2020 dans une autre commune de Terres lorraines du longuyonnais.

(suite…)

La communauté scientifique mondiale à Paris au chevet de la biodiversité

Véritable « GIEC de la biodiversité », les scientifiques du monde entier se réunissent à partir d’aujourd’hui et pour une semaine à Paris. Ces experts de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur le biodiversité et les systèmes écosystémiques (IPBES) souhaitent provoquer un sursaut international. Crée sous l’égide de l’ONU en 2012, l’organisme regroupe 132 pays.

En plus du réchauffement climatique qu’il provoque, qui n’est pas sans conséquence sur les êtres vivants, la surexploitation des ressources, la pollution et la prolifération d’espèces envahissantes qui s’en suit, la destruction des habitats sur terre et dans l’eau sont à ranger parmi les causes responsables.

(suite…)

Inauguration de la nouvelle usine de production d’eau potable de Laneuveville-devant-Bayon

L’inauguration de la nouvelle usine de production d’eau potable de Laneuveville-devant-Bayon, du syndicat des eaux de Pulligny s’est tenue autour de plus de 200 personnes vendredi 12 avril dernier.

Une nouvelle étape importante pour le syndicat qui œuvre depuis 72 ans afin d’assurer, aujourd’hui à une cinquantaine de communes l’accès à une ressource rare et précieuse. Avec cette nouvelle usine, c’est plus de 15 000 habitants qui bénéficient des services de qualité de ce syndicat. Un enjeu majeur alors que la perte d’eau dans les réseaux Lorrain est estimée à 22 % et que les agences de l’eau sont en proie à de sérieuses difficultés financières.

(suite…)

Le Sénat adopte une Loi d’Orientation des Mobilités réaliste mais ambitieuse

Mardi 2 avril, le Sénat a voté en première lecture le projet de loi d’Orientation des Mobilités (dit LOM) après deux semaines d’examen en séance publique. L’assemblée a étudié durant ce laps de temps plus de 1 000 amendements. Le texte a donc été largement remanié par les sénateurs qui ont voulu, entre autres :

(suite…)

Prendre le pouls du territoire et trouver des solutions aux côtés des élus de Terres Touloises

Fiscalité verte, déploiement de la fibre optique, simplification administrative, aménagement du territoire et organisation territoriale, etc.
Aux côtés de Jean-Pierre Callais, maire de Mont-le-Vignoble et membre de la liste Meurthe-et-Moselle Avenir, le sénateur est intervenu durant deux heures d’échange avec une vingtaine de maires de la communauté de communes Terres Touloises.
Malgré la fin du grand débat, le dialogue de proximité continue avec la même franchise. Les maires sont les mieux placés pour prendre le pouls du territoire et évoquer les solutions possibles.
L’engagement de ces élus locaux est le meilleur remède au malaise démocratique que les Français expriment depuis longtemps. (suite…)

Le projet de loi des mobilités devant le Sénat

Ce mardi 19 mars, le Sénat débute l’examen du projet de loi d’Orientation des Mobilités (LOM) en séance publique.

Ce texte est d’une importance majeure pour répondre aux problématiques d’enclavement des territoires, notamment ruraux, et moderniser notre réglementation des transports face à l’émergence rapide de nouvelles solutions de mobilité. Il a également un rôle à jouer en matière de transition énergétique et écologique, puisque les transports sont le premier émetteur de CO2.

(suite…)

Nancy : l’engagement de 4000 personnes dans la Marche du siècle

Samedi 16 mars, un jour après l’appel auquel ont répondu les jeunes, ce sont 4000 personnes qui se sont réunies Place Charles III à Nancy dans une ambiance festive et positive pour la Marche du siècle.

L’urgence climatique nous oblige. Pour réussir il est indispensable de faire France ensemble pour l’avenir d’une planète essoufflée. Parce qu’il y a urgence à agir et que le sujet dépasse les frontières, les citoyens d’une centaine de pays du monde se sont mobilisés et se sont engagés dans cette bataille climatique, véritable enjeu planétaire. (suite…)

Les acteurs du territoire invités à venir échanger et débattre à Saint-Nicolas-de-Port

Face au sentiment profond d’abandon exprimé par une partie de la nation en novembre dernier, la France est actuellement engagée dans une démarche de grand débat national. Afin de restaurer l’écoute, le dialogue et être force de proposition pour rétablir l’apaisement et soumettre des pistes d’actions, les sénateurs de Meurthe-et-Moselle Avenir ont choisi d’aller à la rencontre des élus et des acteurs du territoire.

Ainsi,  avec Luc BINSINGER, maire de Saint-Nicolas-de-Port, les sénateurs Jean-François HUSSON et Philippe NACHBAR, ont organisé un temps d’échanges vendredi 1er mars en soirée, à la salle des fêtes de la commune. (suite…)

Les projets de nos territoires : visite de l’unité de Méthanisation du GAEC de Barbezieux

Aux côtés des conseillers départementaux Rose-Marie Falque et Michel Marchal et du Président de la communauté de communes de Vezouze en Piémont Philippe Arnould, le Sénateur Jean-François Husson s’est rendu au GAEC de Barbezieux, situé à Barbas.

Ce domaine de 660 hectares est tenu par la famille Colin depuis 1975. En plus de son exploitation agricole, elle a investi dans une unité de méthanisation, l’une des premières en France.

(suite…)

Ludres : retrouver l’apaisement et le dialogue avec les élus

Face à la crise que traverse la France depuis novembre et au sentiment d’abandon exprimé par une partie de la nation, le maire de Ludres Pierre Boileau, et la liste sénatoriale Meurthe-et-Moselle Avenir sont à la rencontre des élus du territoire pour proposer des pistes visant à restaurer l’apaisement, l’écoute et le dialogue. Une première rencontre s’est ainsi déroulée à Ludres le 9 février avec les élus des communes voisines.

Si les élus locaux et les parlementaires n’ont pas été associés à la mise en œuvre du Grand débat national, il n’en demeure pas moins impératif de renouer les liens indispensables à la réussite de nos territoires et, in fine, de la France. (suite…)

Interview : le sénateur fait part de son opinion dans les pages de la « Lettre de l’Association des maires 54 »

Rôle du Sénat, travail nécessaire sur le statut de l’élu, suppression de la taxe d’habitation et de la réserve parlementaire, lourdeurs administratives qui empêchent de mener des projets sur les territoires, les collectivités dans la lutte contre la pollution, autant de sujets sur lesquels Jean-François Husson donne son ressenti dans la dernière Lettre des maires & présidents d’intercommunalité de Meurthe-et-Moselle de janvier 2019.

Interview à découvrir ici

 

Sur le plateau de Public Sénat pour évoquer les défis de cette nouvelle année, notamment le grand débat national

Mercredi 16 janvier, le Sénateur Jean-François Husson était invité sur le plateau de Public Sénat, dans l’émission « Territoire Sénat » pour s’exprimer sur un certain nombre de sujets d’actualité.

En premier lieu, suite au lancement du « grand débat national » par le président de la République hier dans l’Eure, Jean-François Husson a salué la démarche, demandée depuis longtemps par les élus locaux et nationaux, en réponse au sentiment de déconnexion du pouvoir. Le Sénateur a rappelé la nécessité de faire France ensemble. Le Sénat, représentant des territoires, y prendra toute sa part.

(suite…)

Un débat sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie en l’absence de la copie du gouvernement

Mardi 15 janvier, le Sénateur Jean-François Husson a pris la parole à l’occasion du débat au Sénat sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), un texte dont le Parlement n’a toujours pas connaissance de façon précise.

Alors que le gouvernement a annoncé, suite à la crise des gilets jaunes, renoncer à l’augmentation de la contribution climat-énergie à 100 euros la tonne de carbone en 2024 au lieu de 2030, le Sénateur s’interroge sur la stratégie que ce gouvernement entend suivre en matière de transition énergétique, l’un des défis majeurs du XXIe siècle. (suite…)