Anniversaire – Réseau de chaleur Biogaz

Hier, nous fêtions le premier anniversaire de la mise en service du réseau de chaleur Biogaz déployé par la Ville de Pont-à-Mousson.

Un projet partenarial (Engie /Cofely- Suez) innovant, valorisant le territoire et qui s’inscrit pleinement dans l’engagement des élus autour d’Henry Lemoine, maire de la commune, en faveur de la transition énergétique.

En effet, faire le pari de la « plus value environnemental » au bénéfice des habitants témoigne de cette volonté de s’inscrire dans un avenir plein de promesses. (suite…)

Audition de Nicolas Hulot, ministre d’État de la Transition écologique et solidaire

À l’occasion de l’ audition du Ministre d’État de la Transition Écologique et Solidaire par la Commission de l’Aménagement du Territoire et du Développement Durable, Jean-François Husson tenait à saluer l’initiative du « plan climat », qui se démarque par l’ambition de mobiliser tous les acteurs : les citoyens, les entreprises, les acteurs économiques et les territoires. (suite…)

Communiqué de presse de Jean-François Husson suite à la décision du tribunal correctionnel dans le cadre de l’affaire du professeur Aubier

Jean-François Husson, président de la commission d’enquête du Sénat sur le coût économique et financier de la qualité de l’air, estime que la décision du tribunal correctionnel de Paris conforte la crédibilité des commissions d’enquête.

Sur la proposition de M. Jean-François Husson, président, et de Mme Leila Aïchi, rapporteur de la commission d’enquêtesur le coût économique et financier de la qualité de l’air, le Bureau du Sénat, présidé par M. Gérard Larcher, a signalé, en vertu de l’article 40 du code de procédure pénale, le faux–témoignage commis lors d’une audition devant la commission d’enquête par M. Aubier, représentant l’AP-HP, lequel avait affirmé qu’il était sans lien d’intérêt avec les acteurs économiques. (suite…)

Présentation par Jean-François Husson devant la commission des finances de son rapport sur l’application du droit européen de l’environnement

Mardi 4 juillet, dans le cadre du contrôle budgétaire, Jean-François Husson a présenté son rapport « Des paroles aux actes : continuer à agir pour relever les défis du droit européen environnemental » devant la commission des finances.

Depuis 2011, année du dernier « tableau de bord » des procédures d’infraction visant la France en matière de droit européen environnemental, la situation française en matière de contentieux européens environnementaux s’est améliorée : le nombre de procédures d’infraction visant la France a diminué, et plusieurs dossiers ont été classés. (suite…)

Assemblée Générale d’Atmo Grand-Est

C’est en ce mardi 20 juin, marqué par de fortes chaleurs, que la première assemblée générale d’Atmo Grand-Est a eu lieu.

En effet, depuis désormais un an, les associations de surveillance de la qualité de l’air alsacienne, champardennaise et lorraine ont fusionné.

Durant cette assemblée générale qui se déroulait à Reims, Jean-François Husson a rappelé que la qualité de l’air est devenue la principale préoccupation environnementale d’ un quart de nos concitoyens. (suite…)

Procès Aubier : «Le fond du débat est éclairant»

Jean-François Husson, qui représente le Sénat au procès du pneumologue Michel Aubier, a réagi sur l’antenne de Public Sénat après avoir pris la parole durant l’audience.

« Je me suis attaché en tant que président de la commission d’enquête et avec les membres de la commission à conduire avec objectivité, indépendance et impartialité les débats. L’objectif est de montrer que le Sénat fait un travail de fond. » a déclaré Jean-François Husson. (suite…)

Pollution : le professeur Aubier jugé pour « témoignage mensonger »

Le professeur Michel Aubier sera jugé ce mercredi 14 juin pour avoir menti sur ses liens avec l’entreprise Total devant la commission d’enquête que Jean-François Husson avait l’honneur de présider.

Invité d’Yves Calvi pour RTL, vous pouvez retrouver son interview en vidéo en cliquant ICI ou téléchargeant l’enregistrement ci-dessous.

Michel_Aubier_RTL_-_14_Juin_2017.mp3

Commission d’enquête: le pneumologue Michel Aubier poursuivi pour parjure

Auditionné par la commission d’enquête sur le coût de la pollution de l’air, présidé par Jean-François Husson, le pneumologue Michel Aubier avait juré sous serment n’avoir aucun lien avec les acteurs économiques liés à l’étude.

Il est désormais poursuivi pour parjure devant le Sénat, retrouvez la réaction du Sénateur Husson au micro de RTL (dès 1:14:45): cliquez ici

Inauguration parcours Lichen-Pollen

Samedi 3 juin dernier, Jean-François Husson inaugurait le nouveau parcours des bio-indicateurs pollens et lichens mis en place par la ville d’Épinal autour de son Maire Michel Heinrich et son équipe municipale. Une excellente initiative, fruit d’un partenariat fécond avec Atmo Grand Est, association agréée de surveillance de la qualité de l’air. En présence d’un public ravi et des nombreuses associations partenaires de la ville qui réalisent un travail remarquable. Biodiversité, pollution de l’air, alerte aux allergies… autant de sujets d’intérêts dont nous devons ensemble nous saisir pour améliorer l’état de la situation. (suite…)

Prosp’Air: un projet fédérateur et innovant

Prosp’Air a pour objectif d’accompagner les agriculteurs dans une démarche volontaire d’amélioration de la qualité de l’air.

Lauréat de l’appel à projet 2016 du programme d’aide à l’action des collectivités territoriales et locales, ce projet vise à réunir élus , experts et agriculteurs autour d’un objectif : l’amélioration de la qualité de l’air.

Un projet fédérateur et innovant dont les enseignements seront tirés dans 18 mois!

Pour retrouver l’article de l’Est Républicain, cliquez ici.

ITW Radio sur le projet Prosp’Air

Nature en fête à Nancy

Dans le cadre de nature en fête au Parc Sainte-Marie à Nancy, l’heure était venue de saluer et féliciter les participants au concours « Familles à énergie positive » conduit par l’ALEC Nancy grands territoires (Agence Locale de l’Energie et du Climat ).

Mobilisée par des capitaines exemplaires, des dizaines de familles s’engageaient à réduire leur consommation domestique d’énergie en adoptant les éco-gestes simples et quotidiens.

Les résultats ne se sont pas faits attendre et sont probants : une réduction moyenne de 12% des consommation d’énergie et de rejets de CO2.

Sont montés sur le podium :

1 – Vill’energie de Viilers les Nancy

2 – les leds 5. de Nancy

3 – les gach’onpa de Nancy

Un sentiment de satisfaction générale régnait parmi tous les participants qui comptent poursuivre leur effort et parrainer de nouvelles familles pour 2018. Jean-François HUSSON tenait à les saluer et à les féliciter, de même que les organisateurs et bénévoles, passionnés et professionnels, qui ont contribué à la réussite de cette manifestation « la Nature en fête » à Nancy.

« Methasanon, l’énergie d’un territoire »

47, c’est le nombre d’exploitants agricoles, situés dans le Nord lunévillois, qui se lancent dans un ambitieux projet de méthanisation exclusivement réservé aux matières et produits agricoles.

De quoi « verdir » l’alimentation de la boucle de gaz d’Einville-Maixe grâce aux effluents des éleveurs locaux (bovins et ovins).

Une démarche innovante qui a donné lieu, mardi 11 avril, à une réunion publique réunissant plus de 200 personnes et permettant de répondre aux questions légitimes qui peuvent se poser.

Aujourd’hui, le dossier est déposé en préfecture et va prochainement donner lieu à une enquête publique.
 Un climat serein, des explications accessibles à tous, de quoi permettre d’envisager l’ouverture de cette installation dès 2019.

Ce 
projet fédérateur démontre la capacité de nos agriculteurs à s’engager dans l’avenir en conjuguant les atouts écologiques et environnementaux de leurs exploitations avec les nouvelles réalités économiques.


Le lunévillois confirme qu’il est une terre d’élevage et… d’innovation!

« Économie circulaire : un gisement de matières premières et d’emploi », intervention de Jean-François Husson

Mardi 21 février, Jean-François Husson est intervenu au cours du débat sur le thème : « Économie circulaire : un gisement de matières premières et d’emploi » :

« Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, je veux tout d’abord remercier nos collègues du groupe écologiste d’avoir pris l’initiative de ce débat. Je fais effectivement partie de ceux qui voient dans l’économie circulaire un « gisement de matières premières et d’emplois ».

Le concept d’économie circulaire naît de l’idée selon laquelle un déchet convenablement traité peut redevenir une ressource, formant ainsi une boucle dans la chaîne de production et de consommation.

(suite…)

La France exposée à de lourdes amendes pour ne pas avoir respecté la réglementation concernant la pollution de l’air

La commission européenne vient à son tour de rappeler le gouvernement français à son devoir en matière de pollution de l’air.

Elle a adressé mercredi 15 février un avis motivé à cinq pays, dont la France, pour ne pas avoir remédié aux « infractions persistantes » en matière de pollution atmosphérique.  La législation européenne concernant la qualité de l’air ambiant fixe en effet des valeurs limites pour les polluants atmosphériques, notamment le dioxyde d’azote (NO2).

Les 4 autres pays visés sont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni. En France, 19 zones de qualité de l’air sont concernées dont Paris, Marseille et Lyon*. En Allemagne, une trentaine, dont Berlin et Munich et au Royaume-Uni, 16.

C’est un « dernier avertissement » qu’a adressé la Commission européenne. Bruxelles menace de saisir la Cour de justice de l’UE si ces pays ne prennent pas rapidement des mesures pour protéger la qualité de l’air. Ils ont jusqu’à présent ignoré les mises en garde juridiques émises à leur égard à la suite de dépassements répétés des limites de pollution.

La procédure d’infraction, ou poursuite en justice contre un État membre enfreignant une loi européenne, consiste dans un premier temps en une mise en demeure de l’État concerné, qui doit généralement répondre de ses actes dans les deux mois suivants. Si l’État membre ne prend pas les mesures nécessaires dans le délai imparti, la Commission peut porter l’affaire devant la Cour de justice de l’Union européenne. La procédure peut alors durer plusieurs années.

Les pays visés ont donc à présent deux mois pour établir un programme visant à réduire les émissions de dioxyde d’azote (NO2).

La concentration excessive d’azote peut entraîner des infections pulmonaires et des maladies cardiovasculaires. En 2013, la particule a provoqué pas moins de 70 000 décès, un bilan trois fois plus lourd que celui des morts sur la route cette même année. Plus de 400.000 citoyens meurent prématurément chaque année dans l’UE à cause de la mauvaise qualité de l’air, d’après la Commission Européenne.

Respirer un air pollué par le dioxyde d’azote est particulièrement dangereux pour les enfants, exposés à des maladies telles que l’asthme, la bronchite, etc, et pour personnes âgées atteintes de pathologies cardiovasculaires, rendues d’autant plus vulnérables : des symptômes tels qu’une respiration sifflante, de fortes toux et des bronchites peuvent alors apparaître.

La Commission européenne propose l’adoption de mesures visant à réduire les émissions polluantes tout en accélérant la transition vers une économie à faibles émissions de carbone :

  • une réduction du trafic automobile dans son ensemble ;
  • une réduction de la consommation de carburants ;
  • une transition vers l’utilisation de voitures électriques ;
  • une utilisation plus appropriée des voitures.

Un rapport publié le 14 février par le BEE explique comment ces nouvelles limites devraient aider des pays à réduire leurs niveaux de pollution. 78 000 vies supplémentaires pourraient ainsi être sauvées si les nouvelles réglementations sont correctement mises en place.

Chaque État membre choisira quelles mesures prendre pour respecter les limites d’émissions de NO2. Toutefois, la commission considère que davantage de moyens devront être déployés au niveau local, régional et national afin de respecter la réglementation européenne et de préserver la santé publique.

Des procédures d’infractions ont déjà été ouvertes contre 12 pays concernant les émissions de dioxyde d’azote, dont aucun n’a encore été renvoyé devant la CJUE.

Des procédures sont également ouvertes contre 16 pays, dont la France, concernant les émissions de particules fines (PM10).

* Les autres zones concernées sont Toulon, Clermont-Ferrand, Montpellier, la zone urbaine régionale de Languedoc-Roussillon, la zone urbaine régionale de Poitou-Charentes, Toulouse, Reims, Grenoble, Strasbourg, Rennes, Lyon, vallée de l’Arve, Nice, Rouen, Saint-Etienne, Tours et Bordeaux.