Dans le cadre du plan « France très haut-débit » visant à résorber les zones blanches en téléphonie mobile et à l’occasion du début des travaux d’implantation des antennes relais à Ville-Houdlemont et Saint-Pancré, villages du Nord meurthe-et-mosellan situés le long de la frontière belge, Jean-François Husson avait le plaisir d’être aux côtés de Laurent Verron, maire de Ville-Houdlemont, René Saunier, maire de Saint-Pancré, Mathieu Klein, président du Conseil Départemental, André Corzani, vice-président du Conseil Départemental et des services de l’État.

Une occasion pour ces élus, dans une expression unanimement partagée, de souligner la convergence des efforts pour obtenir enfin, après des années de mobilisation, un réseau efficace de téléphonie mobile.

Il reste néanmoins encore bien des endroits où la couverture est défaillante. Raison pour laquelle nous devons continuer à « se battre » afin de remédier à ces inégalités. Une simple question de justice.