Jeudi 14 avril, à l’invitation de son maire, Christopher Varin, Jean-François Husson s’est rendu à Varangéville pour échanger notamment sur les ambitions et l’avenir de la commune.

En début d’après-midi, il a tout d’abord visité (en surface) les installations de la compagnie des salins du midi et des salines de l’Est, entreprise familiale au capital 100 % français qui contient la dernière mine de sel de France, à 160 mètres sous terre. Fondée en 1856, l’entreprise et ses 2500 salariés (dont 600 en France), qui fonctionne sans interruption 24 heures par jour et 7 jours par semaine, produit 1 million de tonnes de sel par an, qui sert notamment au déneigement des routes. Elle symbolise la richesse industrielle de cette « vallée de l’or blanc » qui est un atout pour la Meurthe-et-Moselle.

Ensuite, s’est tenu un temps d’échange en mairie avec le Conseil municipal pour évoquer les projets communaux, avec un temps spécifique consacré à l’éducation, préoccupation forte de la municipalité.

Jean-François Husson est ravi d’avoir pu échanger avec une équipe municipale dynamique qui a l’ambition, après 2 ans difficiles sur fond de crise sanitaire, de continuer à « construire Varangéville » !