Le travail parlementaire de Jean Francois Husson au sénat

Les attaques de loup sont, dans les Vosges et la Meurthe-et-Moselle, des sujets de préoccupation majeure pour de nombreux éleveurs. Elles impactent durement l’équilibre des élevages et ont de graves conséquences financières, assumées une nouvelle fois par nos agriculteurs.

Lors de ses entretiens avec les organisations agricoles en Juillet, M. Stéphane TRAVERT, Ministre de l’Agriculture, a annoncé la recherche par son ministère d’une enveloppe budgétaire de 35 millions d’euros d’ici à 2020 afin de financer les dégâts liés aux grands prédateurs.

Cette somme, programmée en prévision de l’extension de l’aire de colonisation du loup, devrait être assurée par un transfert du premier pilier de la PAC vers le deuxième pilier. Un tel projet serait injuste et préjudiciable à l’élevage, créant une double peine pour nos éleveurs, comme l’expliquent et le dénoncent les Sénateur Daniel GREMILLET et Jean-François HUSSON dans un courrier adressé récemment au Ministre de l’Agriculture que vous trouverez en pièce jointe.

Vous pouvez également consulter l'article de l'Est Républicain consacré en cliquant ici.

Publié dans Action locale
JoomShaper