La valeur de l’engagement n’attend pas le nombre des années. Mathylde Ducret, du haut de ses 10 ans en est la preuve. Porte-drapeau, la toute jeune champigneullaises, élève en classe de CM1, a vu sa vocation naître il y a peu, après avoir assisté à la cérémonie du Ravivage de la flamme sacrée sous l’Arc de Triomphe avec sa classe en novembre dernier. Elle a également activement participé à la cérémonie du 11 Novembre, notamment en lisant des lettres de Poilus.

Constatant que le nombre de porte-drapeaux s’amenuisait, Mathylde a décidé d’adhérer au Souvenir Français afin de reprendre le flambeau. Un bel hommage à son grand-père, qui a lui même porté fièrement les couleurs de la France dans cette fonction et qui est décédé récemment.

C’est fièrement et très dignement que Mathylde a participé à sa première manifestation officielle, commémorant la Victoire de 8 Mai 1945. Un engagement très apprécié par les autres porte-drapeaux, les anciens combattants et les autorités civiles présentes.

C’est à Laxou, le 27 mai dernier, lors de la cérémonie en hommage à la journée nationale de la Résistance, que j’ai rencontré la demoiselle. Certes plus petite que ses confrères porte-drapeaux mais tout aussi investie et sérieuse à la tâche.

Au tempérament calme et réfléchie, Mathylde également judokate, se passionne à l’école pour l’Histoire et s’investit très naturellement dans de nombreuses actions relevant du devoir de mémoire et d’une éducation à la citoyenneté. Une jeune porte-drapeau digne de prendre la relève.

Un engagement dont notre République peut être fière. Un grand bravo à Mathylde.