Examen du Projet de Loi de Finances rectificative pour 2021 en première lecture au Sénat pour abonder les caisses de l’Etat de nouveaux crédits.

Lors de la présentation générale de Jean-François Husson devant le Sénat du PLFR 2021 plusieurs signaux d’alerte ont été relevés sur le contexte économique global :

• La forte dégradation du déficit qui s’établit à 9,4 %, soit une augmentation de 33,9 milliards d’euros supplémentaires par rapport au Projet de Loi de Finance pour 2021.

• Un programme de stabilité avec aucune stratégie de la part du gouvernement, pour repasser sous la barre des 3% de déficit public en 2027.

• Un plan de relance qui tarde, 18,1 % seulement des dépenses déjà engagées.

 Le Sénat sera mobilisé pour que ce texte soit celui de la sortie de crise avec un soutien en faveur des entreprises ainsi que celui de l’impulsion d’une trajectoire de réduction des déficits.