Ce vendredi 30 avril dans la matinée, Jean-François Husson a participé à l’hommage à Stéphanie Monfermé, morte au service de la France une semaine auparavant lors de l’attentat de Rambouillet.

Devant le commissariat du Boulevard Lobau de Nancy, à 10 heures 30, comme à Rambouillet et de nombreuses autres villes du pays, une minute de silence a été réalisée à la mémoire de la policière, nouvelle victime innocente du terrorisme islamiste.

Hommage des forces de l’ordre et des élus. Respect et dignité. Une fois encore, Jean-François Husson tient à affirmer que la République doit être forte et inflexible sur ses valeurs fondamentales. L’unité de la République est notre rempart et chacun de nous doit y apporter sa part pour éviter de tels drames.