Quelle est la stratégie du Gouvernement pour répondre à la hausse vertigineuse des prix des énergies ? Quels seraient les coûts des solutions proposées ?

Jean-François Husson a interrogé cet après-midi le Gouvernement sur ses tergiversations, ses tâtonnements et ses déclarations contradictoires sur la question de la hausse des prix des énergies.

Les chiffres donnent le vertige :

  • Le poids de la facture énergétique en 2019 est de 45 milliards d’euros soit les trois quart de notre déficit commercial.
  • Le prix à la pompe était moins élevé à la veille des Gilets jaunes qu’il ne l’est maintenant.
  • En local, et ce n’est qu’un exemple, l’entreprise Saint-Gobain située à Pont-à-Mousson a vu le prix du gaz multiplié par 7, soit un surcoût de plus de 400 millions d’euros.

Au-delà des mesures d’urgence, nous devons dessiner un horizon pour sortir notre pays de son addiction aux énergies fossiles. Les mesures prises en catastrophes en fin de quinquennat résument les errements de la politique environnementale gouvernementale.