« On a le sentiment que le ministère de l’Industrie se positionne simplement comme un pompier face aux nombreuses fermetures de sites industriels. Si accompagner ces désastres sociaux est une nécessité, je crois qu’on attend aussi de lui la mise en place d’une vision industrielle de long terme pour éviter ce genre d’événements dramatiques. »

Jean-François Husson était ce week-end l’invité de l’émission « Un Monde en docs » sur Public Sénat présenté par Rebecca Fitoussi. Le débat, en présence d’Agnès Pannier-Runacher et d’Yves Veyrier, portait sur le thème de la réindustrialisation du pays.

La capitulation des politiques industrielles depuis 30 ans évoquée par Madame la ministre est une affirmation fausse : implantation de Toyota dans le Nord et à la forte reprise industrielle du bassin de Pompey.

L’enjeu est conjoncturel : le Gouvernement n’a pas de ligne industrielle claire. On nous parle de sauver les industries françaises d’un côté et on autorise l’implantation de l’entreprise indienne Electrosteel à Arles de l’autre, mettant en péril l’avenir de Saint-Gobain PAM.

Il est du devoir de l’État de définir une stratégie d’intervention claire et de consolider les filières afin de favoriser l’innovation, d’améliorer la qualité de nos produits, et de revoir la formation vers ces métiers qui n’attirent plus. Les industriels sont une force pour le pays à qui on doit faire confiance et qui portent une exigence collective pour l’avenir.

Le lien vers le replay