Le Sénat a aujourd’hui rejeté le Budget 2022 qui n’est pas seulement le résultat de la pandémie mais aussi de choix contestables de la part du Gouvernement. Les recettes supplémentaires attendues de l’embellie économique ne sont pas fléchées vers le désendettement.

Le PLF 2022 ne comportait que très peu de mesures en termes de recettes, hormis bien sûr le « bouclier fiscal » introduit à l’Assemblée nationale en réaction à la hausse des prix des énergies. Face à cette dérive, le rejet du texte est une réponse mesurée et adéquate.

Mieux que de longs discours, la réalité des chiffres ! Dans le premier rapport sur le budget 2022 publié au nom de la Commission des finances du Sénat, Jean-François Husson constate une différence de 65 milliards d’euros à la hausse en 2022 entre les prévisions sur trois ans établies en 2017 par le Gouvernement et la réalité d’exécution des budgets successifs.

D’un projet de loi de finances « incomplet », nous sommes passés à un véritable « budget de campagne » avec des dizaines de mesures nouvelles votées par l’Assemblée nationale au fil des annonces gouvernementales, au premier rang desquelles le plan d’investissement à 34 milliards d’€. Le projet de loi de finances termine ainsi de démontrer l’absence de volonté du Gouvernement, depuis 2017, de maîtriser les dépenses.

Revue de presse :

Les Echos : https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/budget-les-ministeres-gagnants-et-les-perdants-du-quinquennat-1365601

Public Sénat : https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/le-senat-rejette-le-budget-2022-avant-meme-la-fin-de-l-examen-du-texte-191340

Communiqué de presse du Groupe Les Républicains au Sénat : https://lesrepublicains-senat.fr/ce-budget-tente-de-maquiller-les-lachetes-et-les-abandons-de-ce-quinquennat/