« Je fais le tour de France des solutions. Et j’ai la conviction que le prochain président de la République devra être écologiste. Mais une écologie de résultats ! Nous ne devons pas opposer économie et écologie. »

Ce jeudi 26 août, Valérie Pécresse, présidente de Libres! et candidate à la présidence de la République, est arrivée en train à Nancy pour une journée en Lorraine consacrée à trois thématiques principales : écologie, éducation et sécurité.

Après un passage sur notre belle place Stanislas, elle a visité l‘usine Novacarb du groupe Seqens, située à Laneuveville-devant-Nancy, en compagnie du Président de la région Grand Est Jean Rottner, de Valérie Debord et des deux sénateurs de la Meuse, Gérard Longuet et Franck Menonville.

Depuis plus de 150 ans, cet outil industriel produit puis commercialise carbonate et bicarbonate de sodium, grâce aux matières premières de notre sous-sol lorrain (notamment Lenoncourt et Pagny-sur-Meuse). Novacarb, c’est 300 salariés et 120 sous-traitants.

L’entreprise est depuis plusieurs années fortement engagée dans la transition énergétique avec d’ambitieux objectifs de réduction de ses émissions de CO2. Les projets Novawood (centrale de cogénération biomasse) et Novasteam (centrale de valorisation de combustibles solides de récupération) permettront de tourner définitivement la page du charbon d’ici 2024 et d’assurer la pérennité du site. Sans compter la réduction de rejet de CO2 estimée à 60 % !

Une séquence conclue par un point presse durant lequel Valérie Pécresse a pu revenir sur l’enjeu écologique pour l’industrie française.

Après sa visite de l’usine Novacarb, Valérie Pécresse était à la mi-journée à l’espace Noel Traiteur (Dombasle-sur-Meurthe) pour un temps d’échanges et de dialogue avec une centaine d’élus locaux. Après une introduction de Jean Rottner, elle a pu dévoiler sa vision et son projet pour le pays, et notamment en matière d’écologie. Une écologie pragmatique qui ne s’oppose pas à l’emploi et l’industrie !

Dans un second temps, une séquence de questions-réponses avec les participants à permis à Valérie Pécresse de s’exprimer sur différents sujets comme la place des départements vis-à-vis des régions, la primaire de la droite, l’éducation, ou encore l’enjeu de l’intégration.

Après la Meurthe-et-Moselle, le déplacement lorrain de la Présidente de Libres! s’est prolongé en Moselle où elle a retrouvé François Grosdidier, maire de Metz, à l’école Michel Colucci. L’occasion d’évoquer tout particulièrement les actions mises en place pour l’éducation des enfants à la biodiversité, en partenariat avec l’association CPN Coquelicots, qui permet entre autres la mise en place et la gestion de ces potagers partagés… ou encore des promenades pédagogiques à dos d’âne !

En fin de journée, Valérie Pécresse s’est rendue au poste de police municipale de Metz pour visiter le centre de supervision urbain, et évoquer avec les élus et les agents présents les enjeux de sécurité publique.

Pour Jean-François Husson, les déplacements de Valérie Pecresse dans les territoires confirment son envie comme sa détermination et confortent l’ambition qu’elle porte pour la France.

Crédit de certaines photos : Jean-Michel Guyot.